La photographie est un art qui permet à chaque photographe d’exprimer sa vision et son ressenti. Et c’est pour cette raison que les gens aiment davantage un photographe qu’un autre. Ils se reconnaissent… Ça les rejoint.
 

J’ai pris mes premiers cours photo avec Sylvain Mayer, photographe du Nouvelliste. Non seulement il nous a transmis les connaissances de base (règle des tiers, cadrage, compo, mode manuel, trio vitesse/ouverture/Iso) mais surtout, il nous a transmis sa passion pour la photo.

J’ai tout essayé ! Photo paysage, animaux et macro. Dans cette foulée, j’ai eu une formation avec un photographe de Sherbrooke et j’ai été membre du club photo Drummondville pendant un an, avec les ateliers et les conférences qui nous apprennent plus de trucs, en plus de faire mes premiers pas avec Lightroom. Et c’est au cours de cette période que j’ai opté pour le portrait. Mais le portrait, c’est autre chose…. Comment mettre notre sujet en valeur ? Comment le mettre en confiance ? Ce n’est pas un paysage, ça, faut lui parler et le guider. Alors pour ma formation portrait, j’ai opté pour une photographe spécialiste en portrait. Quand j’ai acquis les infos dont j’avais besoin, elle m’a dit : Maintenant, trouve ta signature à toi, ton style, ce que tu aimes faire et dans quoi tu te sens à l’aise. Je l’ai cherchée cette signature, et j’ai fait un choix. Bien que j’aime photographier tout le monde, j’ai un faible pour les enfants. Est-ce que c’est plus facile ? OUI !! Ça court partout, ça placotte, parfois ça ne coopère pas. Mais c’est authentique, vrai, ça vit le moment présent. Et j’aime le contact avec les petits. Alors pour bien faire mon travail, j’ai vécu un premier Workshop le 18 août 2018 à Drummondville tout à fait génial, avec la fabuleuse Marie-Hélène Gravel, événement organisé par Chantal Brossard. J’ai aussi assisté au Workshop avec Elena Shumilova le 14 janvier 2019, photographe connue mondialement. Je dis souvent : c’est en côtoyant les plus grands qu’on grandit. Quelles femmes inspirantes ! Je suis aussi abonnée aux pages FB où on peut recevoir des critiques. Parce que les critiques, ça nous « challenge » et ça nous tire vers le haut. Refuser la critique équivaut à rester sur le même petit rond à vie.  J’ai eu d’autres Workshop, d’autres formations, j’ai continué.  Et je continuerai encore.
 
Parallèlement à la technique photo, j’ai creusé Lightroom et Photoshop chez Gosselin, en plus de lire des ouvrages sur l’éclairage, l’exposition, etc. Et non seulement je possède les programmes les plus reconnus mais d’autres aussi qui me permettent de vous mettre à votre meilleur.
 
Je sais que bien des photographes sont 100% autodidactes. Pour ma part, je reste convaincue qu’on doit au moins acquérir des compétences avec des pros, ne serait-ce que pour éviter certaines erreurs.
 
Pourquoi j’aime autant la photo ? Parce qu’on ne plafonne JAMAIS !! Il y a toujours de nouvelles techniques, de nouveaux trucs, des modes, des équipements plus sophistiqués. On progresse toute notre vie et ça, c’est génial !